Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» 1er OCTOBRE
Sam 1 Oct - 19:54 par Isa_vhada

» Psychologie ésotérique site *****
Ven 29 Mar - 14:51 par Isa_vhada

» Glossire théosophique
Lun 11 Mar - 3:05 par Isa_vhada

» LIVRES à télécharger ATMA PORTE DVINE
Dim 17 Fév - 17:33 par Isa_vhada

» L'APPEL
Ven 11 Jan - 1:23 par Isa_vhada

» MANDALA
Ven 11 Jan - 0:27 par Isa_vhada

» Bibiothèque Esotérique, Théosophique
Jeu 10 Jan - 3:38 par Isa_vhada

» THEOSOPHIE LIVRES
Jeu 10 Jan - 3:32 par Isa_vhada

» Oeuvres H.P.BLAVATSKY, A.A.BAILEY, E.ROERICH PDF
Jeu 10 Jan - 3:23 par Isa_vhada

Partenaires
Forum gratuit



Tchat Blablaland


Septembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Calendrier Calendrier


La Fleur de Lotus

 :: SYMBOLISME :: Divers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La Fleur de Lotus

Message  Padmananda le Dim 16 Nov - 3:01

De la Méditerranée à l'Inde et à la Chine, l'importance symbolique du lotus se manifeste de bien des manières qui toutes recouvrent un même sens.




La floraison du lotus dépeint l'être totalement accompli, qui a quitté les profondeurs des eaux obscures pour la pleine clarté de la lumière du jour.


Le Bouddha est souvent représenté assis au centre d'un lotus à huit pétales. Le centre est associé au Principe immuable d'où irradie la manifestation de toute chose et de tout être décrite par les huit directions cardinales et intermédiaires de la “roue cosmique”.

Cette représentation évoque celle de la “rose des vents”, un symbole apparenté au lotus en Occident.

Se mouvoir du centre immobile vers la périphérie de la roue en mouvement signifie se manifester au monde.

Inversement, revenir de la périphérie agitée au centre fixe et non manifesté témoigne du retour vers l'état premier de l'être, l'état primordial, l'unité du monde.

Les diverses traditions ne font qu'illustrer ce sens symbolique sous des formes variées.


avatar
Padmananda
0 étoile
0 étoile

Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 26/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Fleur de Lotus

Message  Padmananda le Dim 16 Nov - 3:07

Le Lotus, symbole de la réalisation de l'être




La réalisation des possiblités de l'être est souvent symbolisée par l'épanouissement d'une fleur à la surface des "Eaux". Il s'agit des "Eaux primordiales" qui renferment, dans leur unité première originelle, toutes les possiblités de réalisation.

Cette fleur est habituellement un lotus en Orient, une rose ou un lis en Occident.



La fleur en général et le lotus en particulier sont des symboles de l'accomplissement spirituel de l'être, depuis les profondeurs obscures associées aux "Eaux inférieures" jusqu'à la floraison complète dans la pleine lumière des "Eaux supérieures".


La fleur incarne le principe féminin ou passif de la manifestation qui l'assimile à un réceptacle, une coupe, un vase recevant l'influence du principe masculin ou actif.

Cette distinction entre principes passifs et actifs se retrouve dans les différentes formes traditionnelles : Prakriti/ Purusha en Inde, Yin/Yang en Chine, féminin/masculin en Occident.

De l'union de ces deux principes naissent la manifestation de l'être et de toutes ses possiblités de réalisation dans toute forme traditionnelle.




Le lotus, qui pousse dans la boue et la vase pour donner une fleur d'une exquise beauté, dépeint la nature du Bouddha depuis son émanation jusqu'à sa sublime fragrance.







Source de ces informations : Google : "Lotus Au Coeur du Symbolisme"




.
avatar
Padmananda
0 étoile
0 étoile

Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 26/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Fleur de Lotus

Message  Padmananda le Dim 16 Nov - 3:13

Le lotus dans le bouddhisme









Dans le bouddhisme la fleur de lotus est emblématique de Bouddha.

Dans tout le monde indienon compte de très nombreuses peintures, sculptures et représentations de la fleur de lotus.

Ceci est dû à la particularité unique du lotus qui est la seule plante aquatique dont la fleur est au dessus de l'eau contrairement aux nénuphars et autres cousins dont la fleur flotte sur l'eau.

Cette image, connotant la légèreté, de la fleur s'élevant au dessus de la surface de l'eau rejoint celle de bouddha si léger qu'il repose comme un chat au dessus du sol.

La symbolique du lotus en bouddhisme relève encore du fait que la graine et la fleur apparaissent ensemble, il s'agit de la simultanéité de la cause (la graine) et de l'effet (la fleur) dans la loi de causalité de l'univers qui est l'un des concept majeur de la philosophie bouddhique.

À cela il faut rajouter que le lotus puise sa substance vitale dans la boue pour s'épanouir, en effet, au dessus de l'eau.

Ainsi "la boue" représente les souffrances, les troubles, les désirs, qui sont le terreau même de notre épanouissement.

Il est donc possible de transformer son karma par l'illumination, l'atteinte de la boddhéité, grâce à notre éveil à la loi de causalité.


.
avatar
Padmananda
0 étoile
0 étoile

Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 26/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

En Inde

Message  Padmananda le Dim 16 Nov - 3:19

La tradition hindoue



Dans la tradition hindoue, Vishnu dort à la surface des “Eaux primordiales”.

Un lotus rose émerge de son nombril. Au milieu de la fleur se tient Brahmâ.

Le lotus rose (“padma”) associé à Vishnu est un symbole diurne et solaire

contrairement au lotus bleu (“utpala”) propre à la nuit et à la lune et en relation avec Shiva.




Ces trois dieux représentent la triple manifestation (“Trimûrti”):

Brahmâ le Créateur, Vishnu le Préservateur et Shiva le Destructeur ou plus exactement le Transformateur.

La préservation se fait au grand jour tandis que la transformation opère nuitamment.

Ces dieux représentent des principes producteurs du monde manifesté et autant de facettes du dieu Suprême, Brahma.

En tant que “Principe Suprême”, Brahma est au-delà de toute distinction entre création, préservation et transformation.

Il est neutre alors que Brahmâ, Vishnu et Shiva sont masculins et dotés d'énergies féminines propres

(“shakti”) dépeintes respectivement par les trois déesses: Sarasvatî, Lakshmî et Pârvatî.


Lakshmî, “shakti” de Vishnu et déesse du lotus, apparaît debout ou assise sur un lotus, élevant des lotus dans ses mains et entourée de fleurs en boutons ou en corolles.

Des perles de pluie tombent de ses mains.

Elles symbolisent la descente des “Eaux supérieures” vers les “Eaux inférieures” à la source de la

création.

Cet aspect est encore davantage souligné sur certaines représentations où des éléphants

apparaissent de chaque côté, déversant de l'eau de leurs trompes.


.
avatar
Padmananda
0 étoile
0 étoile

Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 26/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

En Egypte

Message  Padmananda le Dim 16 Nov - 3:25




Le papyrus et le lotus, deux plantes aquatiques, représentaient respectivement les royaumes de la Haute et de la Basse Égypte.

Selon le mythe égyptien de la création du monde, le lotus est sorti du limon originel et de son calice le divin Créateur.

La fleur de lotus s'ouvrant au lever du soleil et se refermant à son coucher, symbolise le dieu du Soleil et l'expansion de la lumière hors du limon originel.

Lieu de naissance et couche nuptiale d'Isis et d'Osiris, il symbolise également la naissance et la re-naissance après la mort.

Rien d'étonnant dès lors qu'il orne les colonnes des monuments de l'architecture égyptienne et de ses représentations murales.

La colonne symbolise l'Axe de l'Univers d'où partent autant de faisceaux de lotus représentant le plein épanouissement de la manifestation du monde.

Le lotus bleu était davantage estimé que le lotus blanc en raison de l'odeur suave, semblable à celle de la vie divine, qu'il exhalait.

Attribut de Néfertem, le dieu de Memphis et le “Seigneur des Parfums”,


il était appelé “nen-nufer”, origine de la dénomination française “nénuphar”.


.
avatar
Padmananda
0 étoile
0 étoile

Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 26/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les lotus et Kundalini yoga

Message  Padmananda le Dim 16 Nov - 3:31

Kundalini-Yoga






Selon le Tantra, il y a dans l'être humain un corps subtil parcouru par trois canaux (“nâdis”) joints à leur base. Les canaux latéraux, où s'écoulent des énergies opposées, solaire (“Pingala”) et lunaire (“Ida”), s'enroulent autour du troisième canal neutre (“Sushumnâ”) et de cinq points fondamentaux.


Au nombre total de sept, ces points fondamentaux sont qualifiés de chakras, terme sanskrit qui se traduit littéralement par roues. Assortie de rayons, la roue représente la forme stylisée du lotus.

Or, ces centres sont précisément représentés, dans la tradition hindoue, par des lotus distingués par le nombre de leurs pétales.


Au cours de son ascension, la “kundalini”, forme statique de l'énergie subtile, traverse successivement les différents chakras associés aux besoins physiques, psychiques et spirituels pour mener l'être vers la Connaissance véritable et à la pleine Réalisation symbolisées par le lotus à mille pétales.



.
avatar
Padmananda
0 étoile
0 étoile

Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 26/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

En Chine

Message  Padmananda le Dim 16 Nov - 3:41

Eté : le lotus













Le lotus revêt une place très particu­lière parmi les fleurs chinoises, bien que cette fleur ne soit pas une fleur du pays, mais fut introduite à partir de l'In­de.



La fleur de lotus (lianhua, hehua) em­prunte sa symbolique de pureté et de per­fection au Bouddhisme et au Taoïsme. Dans le Bouddhisme, le lotus renvoie aux trois stades de l'existence : le passé, le pré­sent, et l'avenir.



Cette connotation a rap­port avec le fait que, simultanément, la pe­tite graine est éjectée de son enveloppe et la fleur s'ouvre et bourgeonne. Dans le Taoïsme, le lotus est un attribut de He Xiangu, un des Huit Immortels, qui est aus­si représenté sous une forme féminine.





"De la sombre profondeur du fond de l'étang, le lotus apporte beauté et lumiè­re"

Cette phrase est une description récurrente du lo­tus dans les poèmes. En partant de cela, le lotus est associé à une personne ver­tueuse qui montre toujours son meilleur côté, quels que soient les problèmes et les difficultés sur le chemin.



Dans la vie fa­miliale le lotus représente la constance et la prospérité. Il est très aisé de plier une branche de lotus, mais très difficile de la casser à cause des nombreuses fibres solides dans la branche. Les nombreuses pe­tites fibres maintiennent l'ensemble de la branche.



Il en va de même dans les rela­tions de deux bien-aimés ou dans les liens familiaux qui unissent les membres d'une famille, nonobstant l'éloignement des en­droits où ils peuvent habiter.



Il n'est donc pas surprenant que le nom de helian donné au lotus se prête à nombre de jeux de mots qui associent le lotus à la paix (heping) - par exemple, le lotus (he) dans un vase (ping) - et à la continuité (lianlian) -



par exemple, le compliment de nouvel an (lian nian you yu) : « Puisses-tu an­née après année, lian nian (rime de lian avec nian = année) , vivre dans l'abondan­ce (yu), avec la touchante représentation d'un enfant avec une carpe et un lotus, où le lotus souligne la continuité (lian).









Comment pouvons-nous reconnaître un lotus dans l'art chinois? Le modèle ré­current de la graine de lotus, du bouton et de la fleur dans la représentation est re­marquable.


Tout comme la pivoine est re­présentée en composition avec une paire de coqs criant, les fleurs de lotus se ren­contrent souvent en combinaison avec des canards mandarins.


Ceux-ci sont le sym­bole du bonheur conjugal, parce que ces animaux vivent en couple et restent l'un près de l'autre comme des partenaires.


Une représentation de deux canards man­darins, l'un tenant une fleur de lotus dans le bec,


l'autre un fruit de lotus, contient un souhait accessoire, à savoir : que le ma­riage puisse donner beaucoup de fils.


.
avatar
Padmananda
0 étoile
0 étoile

Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 26/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Le Lotus au Japon

Message  Padmananda le Dim 16 Nov - 3:51

La fleur de lotus est considérée comme l'une des plus belles fleurs du monde et son parfum est subtil.

En 1951, l'une des trois graines d'un lotus vieux de 2.000 ans découvert dans la région Kemigawa de la Préfecture de Chiba (Japon) a fleuri.

Depuis, elle est connue pour être "la plus ancienne fleur du monde" ; symbole de fécondité oblige !







Un peu de botanique

Lotus est un mot latin, qui vient du grec "lotos", désigne des plantes de la famille des légumineuses. Ce genre comprend 250 variétés horticoles de vivaces aquatiques caduques. Originaires d'Amérique du Nord, d'Asie du sud-est, des Indes et d'Australie du Nord.

S'il existe une plante du nom de Nypheae lotus, le lotus égyptien qui était utilisé à des fins alimentaires, le lotus qui nous intéresse répond plutôt au nom de Nelumbo nucifera.

Il en existe plusieurs cultivars (sous espèces) qui donnent des fleurs de coloris différents, parfois très odorantes, et atteignent de 15 à 20 cm de diamètre.

Il s'agit du lotus sacré. En Asie, sa feuille symbolise plutôt le détachement parce qu'elle émerge de l'eau sans se mouiller, le fidèle devant vivre dans le monde sans en être affecté.

En effet Les feuilles de plantes de lotus disposent d'un exceptionnel mécanisme d'auto-nettoyage.

Des cristalloïdes cireux recouvrant la surface des feuilles transforment la pluie en perles d'eau qui emportent avec elles les particules de souillure. De 60 à 80 cm de diamètre, ses feuilles sont palmées.









Sa fleur émerge au bout d'une longue hampe florale et se transforme peu à peu en une capsule très utilisée en fleuristerie.




Le Lotus ; une plante chargée de symboles


En Asie le lotus est auréolé de symboles et de sacrés.
Pureté et perfection, siège ou piédestal de divinités bouddhiques.
Erudition, été, fécondité le lotus est vraisemblablement la fleur incarnant le plus de symboles.

Le caractère sacré attribué au lotus s'explique principalement par la pureté de ses fleurs jaillissant de la saleté des eaux stagnantes !

C’est pour cela que dans la religion bouddhiste on l’assimile à la pureté du Bouddha, car la fleur s'épanouit, immaculée au-dessus des eaux si troubles ou polluées soient-elles.



Sur les fleurs de lotus
Pisser
O-shari
Shikô (1664-1731)




.
avatar
Padmananda
0 étoile
0 étoile

Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 26/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Fleur de Lotus

Message  Padmananda le Dim 16 Nov - 3:53

De même que le lotus prend racine dans le limon et s'épanouit au soleil, tout être humain peut accéder à l'éveil, quelle que soit sa condition.

Dans l'iconographie bouddhique, Bouddha et les bodhisattva sont fréquemment représentés assis sur un lotus, posture qui symbolise l'atteinte de l'illumination.







Selon la mythologie hindoue, le créateur du monde, Brahma, était né d'une fleur de lotus, qui avait elle-même poussé sur le nombril de Vishnou alors que celui-ci dormait sur l'eau.

Le maître qui a introduit le bouddhisme au Tibet (VIIIè siècle) porte le nom de Padmasambhava,
"celui qui naquit du Lotus".

Selon la légende, à chaq}e pas que Bouddha faisait lorsqu'il était enfant, une fleur de lotus surgissait à ses pieds.

Outre le pouvoir de création et la compassion, le lotus symbolise la connaissance qui, au fur et à mesure des réincarnations, permet d'atteindre le Nirvana.

Le culte hindou centré sur le lotus s'étendit finalement à de nombreuses autres cultures et devint le principe de doctrines religieuses comme le Lotus Sutra bouddhiste qui est encore aujourd'hui un enseignement spirituel très influent.

Un autre symbole associé au lotus est le mont Fuji que les bouddhistes vénèrent quant à eux sa forme qui rappelle le bouton blanc de la fleur sacrée car les huit pics, qui surmontent la cime sont semblables aux huit pétales du Lotus.


Enfin nous trouvons au Japon Kannon reconnaissable à ses attributs: un vase à eau, contenant parfois une fleur de lotus (symbole de la pureté), et un rosaire.


Les symboles au service de l’art


Le lotus en tant que symbole puissant de l'art bouddhique a eu une grande influence sur les peuples pratiquants le bouddhisme.

Cette influence est notamment présente dans les arts décoratifs traditionnels.

Plante bénéfique par excellence on la retrouve représentées sur des objets usuels,

dans l’architecture et également en décoration murale et picturale.


.
avatar
Padmananda
0 étoile
0 étoile

Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 26/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Lotus et Qi Gong et Tai Chi

Message  Padmananda le Dim 16 Nov - 4:10

La fleur de lotus est un site dédié à la pratique

du QI GONG & du TAI CHI CHUAN.






La Fleur du Lotus : (Her hua) Il faut noter la capacité de ce simple exercice de

Chi Kung pour augmenter la force vitale d’une manière harmonieuse et tonifiante.

Etant une forme de Chi Kung statique, elle développe aussi l’enracinement.



  • Techniques d’autodéfense :

  • Les applications martiales de la Fleur du Lotus, comme vous le constaterez sont vraiment très puissantes,

  • les techniques d’autodéfense contenue dans cet exercice si court vous surprendrons.









  • avatar
    Padmananda
    0 étoile
    0 étoile

    Nombre de messages : 12
    Date d'inscription : 26/10/2008

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    Jung et le Mystère de la fleur d'or

    Message  Padmananda le Dim 16 Nov - 4:38

    Etudes alchimiques

    Carl G.JUNG

    - Commentaire sur le mystère de la fleur d’or. (1929)







    Jung, COMMENTAIRE SUR LE MYSTÈRE DE LA FLEUR D’OR, Paris, Albin Michel 1979, (p.15-21)





    Un traité alchimique taoïste, le Mystère de la Fleur d’Or est cité comme étant la source majeure de la découverte du chaînon manquant entre le gnosticisme et l’inconscient collectif.



    Un chaînon auparavant impossible à établir du fait de l’absence d’une histoire de l’expérience psychique.



    Certains malentendus concernant l’utilisation de ce texte sont corrigés :



    le commentaire n’est ni une méthode pour parvenir à la béatitude,



    ni une description de la méthode psychothérapeutique jungienne.



    Au contraire, l’accent est mis sur le fait que l’inconscient collectif est un concept empirique à mettre en parallèle avec celui de libido.
    Commentaire sur le mystère de la fleur d’or. 1.


    Des difficultés de l’Européen face à l’orient. (1929)







    Jung, COMMENTAIRE SUR LE MYSTÈRE DE LA FLEUR D’OR, Paris,

    Albin Michel 1979, (p.21-26)



    Les approches occidentale et orientale de la compréhension de la vie sont comparées et mises en contraste.



    Sans, pour autant, déprécier l’importance accordée à la science dans la culture occidentale et sa dépendance nécessaire à l’intellect, il y est reconnu que, depuis des millénaires, l’approche orientale de la connaissance s’enracine dans une conscience des processus psychiques et les expériences de la vie.



    Pour que l’Occident atteigne un niveau supérieur de vie, il lui faut trouver un équilibre entre intellect et connaissance psychique, ce qui explique un mouvement vers l’Orient à la recherche d’un moyen pour parvenir à cet équilibre.



    L’Occidental est mis en garde contre l’erreur qu’il y aurait à confondre imitation et véritable compréhension et développement.



    Seule la combinaison de la profonde compréhension que peut offrir l’Orient



    en relation avec la fonction intellectuelle hautement développée de l’Occident,



    permettra une compréhension complète de la psyché humaine.







    .
    avatar
    Padmananda
    0 étoile
    0 étoile

    Nombre de messages : 12
    Date d'inscription : 26/10/2008

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    L'Islam aussi a son lotus

    Message  ambroisia le Jeu 8 Jan - 2:32

    Sidrat al-Muntaha, le Lotus de la limite extrême dont les feuilles ressemble aux oreilles d'éléphants et les fruits sont grands comme les cruches. Il fleurit à la droite du trône invisible de Dieu, à l’endroit même qu’aucun être ne peut traverser.

    Il apparait dans le récit de l’ascension de Mahomet, lors de son voyage céleste.




    Le prophète Mahomet enfourcha al-Burak (Un animal ailé entre l’âne et le cheval) ; et accompagné de l’Ange Gabriel, ils montèrent au ciel ou ils rencontrèrent tous les prophètes qui ont précédés Mahomet - Abraham, Moïse, Jésus et d’autres.

    Deux coupes furent offertes à Mahomet, l’une contenant du vin et l’autre contenant du lait. Le prophète Mahomet a choisi le lait signifiant ainsi qu’il a choisi la voie primordiale, le chemin droit.

    Après avoir choisi, son ascension continue en passant par sept cieux et il sera transporté vers (Sidrat Al-Muntaha). En regardant le lotus, il verra une ombre mais ne déviera pas son regard (je le comprends comme étant le gardien du seuil).De Dieu, il recevra une révélation inspirée d'ou naîtra les commandements, les bases et les fondements de la religion musulmane dont les prières (leur nombre et leur modalité).


    Encore une fois le même symbolisme pureté et perfection par ou le divin passe
    avatar
    ambroisia
    0 étoile
    0 étoile

    Nombre de messages : 7
    Date d'inscription : 02/01/2009

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    Re: La Fleur de Lotus

    Message  Contenu sponsorisé


    Contenu sponsorisé


    Revenir en haut Aller en bas

    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

    - Sujets similaires

     :: SYMBOLISME :: Divers

     
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum