Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Le Temple
Mar 27 Mar - 15:37 par Isa_vhada

» DHAMMAPADA
Lun 26 Mar - 3:53 par Isa_vhada

» RAMEAUX
Dim 25 Mar - 23:39 par Isa_vhada

» ECLAT
Mer 21 Mar - 20:27 par Isa_vhada

» AMMA
Mer 21 Mar - 20:18 par Isa_vhada

» OSTARA
Mer 21 Mar - 19:09 par Isa_vhada

» OSTARA
Mer 21 Mar - 19:08 par Isa_vhada

» SAGESSE ETERNELLE
Mer 21 Mar - 18:23 par Isa_vhada

»  APRES L'HIVER BON PRINTEMPS
Mer 21 Mar - 18:13 par Isa_vhada

Partenaires
Forum gratuit



Tchat Blablaland


Juillet 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Calendrier Calendrier


Samhain ou Halloween 31 octobre

 :: DRUIDISME :: Divers

Aller en bas

Samhain ou Halloween 31 octobre

Message  Isa_vhada le Ven 30 Oct - 23:29

SAMHAIN ou HALLOWEEN



Alors que le Dieu se prépare à quitter son corps physique et à entreprendre la grande aventure

dans l'invisible, pour se régénérer et renaître de la Déesse.

La nature retire ses dons, se prépare au repos hivernal.

La Déesse somnole sous les feux faiblissants du soleil, même si le feu brûle en son sein.

Elle sent la présence du Dieu alors même qu'il s'affaiblit.


Lors de la fête de Samhain (31 octobre),




les celtes font leurs adieux au Dieu.

Mais il s'agit d'un au revoir. Le Dieu n'est pas enveloppé des ténèbres éternelles;

il se prépare à naître de nouveau de la Déesse à Yule.

Le Dieu (identifié aux animaux) tombe pour assurer la continuité de notre existence.

C'est un temps pour réfléchir, pour revenir sur l'année qui vient de s'écouler,

pour accepter un phénomène de la vie qui échappe à notre contrôle : la mort.


Heureuse fête !


Isa
avatar
Isa_vhada
5 étoiles
5 étoiles

Nombre de messages : 498
Date d'inscription : 25/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Samhain ou Halloween 31 octobre

Message  Isa_vhada le Dim 31 Oct - 20:04


Bonne fête de Halloween à toutes et tous

avatar
Isa_vhada
5 étoiles
5 étoiles

Nombre de messages : 498
Date d'inscription : 25/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Coucou

Message  Phénix le Dim 31 Oct - 21:13

Pareillement pour toi Isa.



Phénix
0 étoile
0 étoile

Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 03/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

SAMHAIN

Message  Isa_vhada le Sam 29 Oct - 1:32


Histoire


Partie réalisée à l’aide de l’ouvrage de Guyonvarc’h et Leroux « Les fêtes celtiques »
« Samain est la fête irlandaise la mieux attestée, on la retrouve dans de nombreux récits mythologiques et épiques. C’est le moment où les hommes ont accès à l’Autre Monde parce que l’éternité du Sid pénètre le temps et en suspend le cours. Les messagères des Dieux viennent aussi chercher les heureux mortels qu’elles ont élus (…). C’est une fête de fermeture de l’année écoulée et d’ouverture de l’année à venir. »
Selon la tradition irlandaise Samain est une fête obligatoire, si on ne participait pas à ces festivités durant 7 jours (3 jours avant la date, le jour de Samain et 3 jours après) on risquait la folie ou bien la mort. Ceci est fait une fête résolument rituelle.
Contrairement à une idée répandue Samain n’est pas une fête agraire, elle est trop axée sur la religion pour cela. Il ne s’agit que de consommer dignement une partie des moissons et des fruits de la Terre Irlandaise.
Parallèlement à l’ouverture du Sid, l’activité primordiale est l’offrande, c’est peut-être ce qui devait constituer le coeur du rituel que le druide faisait à l’époque. (Interprétation personnelle).
Toute la société était conviée aux festins de Samain, la différence entre les trois classes (sacerdotale, royale et guerrière/plèbe) se remarquait surtout grâce aux mets servis à table et aux rangs de chacun. Mais cela ne marquait pas à l’époque de discrimination particulière, de nombreuses sociétés de par le monde fonctionnait de cette manière, et chacun était respecté dans sa fonction. Les druides buvaient de l’hydromel, boisson de l’immortalité comme la bière mais cette dernière était plutôt dévolue aux autres convives.
Les guerriers finissaient souvent ivres, prêts à se battre entre eux, comme dans toute fête un peu trop arrosée. La viande était un met de choix pour cette période, celle du porc animal sacré qui donnait accès à l’éternité était donc abondamment consommée. Cet animal était consacré à Lug, Lugos en Gaule. Il pouvait s’agir d’un sanglier ou porc mais aussi de deux taureaux (Gaule) que seul le druide-devin pouvait consommer, ou d’un cheval (Irlande) (animal sacrifié à la fin de la saison militaire à savoir fin octobre-début novembre).
En Gaule, on buvait plutôt du vin et on mangeait du boeuf, du mouton, du chien, du porc etc.. Petit détail, les Celtes et les Irlandais ne mangeaient jamais de cheval !
Les hommes et les femmes festoient dans des salles séparées. En effet, le caractère assez militaire du festin n’est pas forcément en adéquation avec leur manière de fêter la période de Samain.
La fête de Samain en Irlande et vraisemblement en Gaule, le moment privilégié dans grands évènements religieux et politiques. Ainsi, on y mettait souvent en place les élections royales. Au niveau religieux, la célèbre cueillette du gui de chêne (très difficile à trouver) pourraient bien avoir eu lieu à cette période ( Au sixième jour de la lune selon Pline, manifestement entre Octobre et décembre – Samonios ou lune précédent le solstice d’hiver ?).
Samonios est une parenthèse d’éternité, une « période close » dont la durée n’a pas réellement d’importance. Pour les celtes, un jour, un an, une semaine l’éternité n’importe pas pendant le « temps de Samain », il est même probable que la durée change en fonction des lunaisons, des tribus etc.
En Gaule, d’après le calendrier de Coligny, on peut dire que l’on fêtait Samonios sur trois jours (probablement la veille, le jour même et le lendemain).
Je pense que certaines années, la période doit être plus forte. En effet, lorsque la pleine lune tombe le jour de Samain par exemple. Je vous engage à la plus grande prudence si vous vous rendez en plus dans un lieu de passage de type Dolmen, Menhir et autres.
Le Sid devient partout présent mais on y accède bien plus vite et surement lorsque si l’on se réunit là où il a coutume de se manifester… D’ailleurs, il existe de nombreux récits de conflits avec les puissances de l’Autre Monde. Les druides font des feux rituels et tous les autres feux du pays doivent être éteints sous peine d’amende.
Le Roi préside le festin avec le Druide qui s’occupe de la généalogie afin de connaître les prérogatives de chacun. Chacun était garant de l’ordre afin que les fins de soirées ne dégénèrent pas. Ni querelle ni violence ne sont tolérés car le druide permet de préserver l’aspect rituel de la fête. Le sacrifice de l’animal consacré sera lui aussi un témoin de l’importance rituelle.
Si le festin n’est pas pacifique alors les créatures de l’Autre Monde ont alors un comportement similaire et sans l’intervention du druide, les hommes peuvent devenir fous. (Il est fréquent que les contact avec le royaume des morts aient ce genre de conséquences, seules les personnes expérimentées et formées à cela peuvent s’y aventurer sans risque, les chamans disent que les morts nous prennent notre âme ou des morceaux de celle-ci).
Le druide a cette fonction d’intermédiaire entre le peuple et les forces de l’Autre Monde. C’est grâce à lui que les relations se passent bien, c’est aussi lui qui communique (par accord tacite, JAMAIS d’ordres ni d’injonctions) avec elles pour fermer les portes du Sid.
Traditionnellement en Irlande, le feu n’intervient que dans deux des fêtes celtiques : Samain et Belteine, Imbolc et Lughnasadh n’avaient probablement pas de grandes assemblées rituelles.
Pour résumer :
La fête de Samain intervient à plusieurs niveaux :
Niveau bas : le peuple rend hommage à ses Dieux avant d’aller part à sa menue part du festin et assister aux jeux
Niveaux guerrier : Banquets, festin. La partie la plus visible de la fête.
Niveaux sacerdotal : On allume le feu et on prépare le sacrifice (les offrandes pour nous aujourd’hui) en l’honneur de Lug(os). Puis on préside aux assemblés légales auxquelles prennent part le roi et les nobles.
Samain est une fête intelligement équilibrées, car cet équilibre précaire est indispensable à la bonne marche des relations entre les deux Mondes. Seul, le druide peut être garant de cet équilibre. Car « Samain n’est pas seulement une rencontre de l’humain et du divin, c’est aussi l’affirmation, élevée à la hateur d’un principe immuable, de la supériorité du divin sur l’humain.
Il est fort probable que cette fête ruisselante de joie et de lumière, renforcât par son abondance de nourriture et de boisson, le potentiel sacré de l’humanité, la préparant ainsi à la rude épreuve des ténèbres hivernales. »

avatar
Isa_vhada
5 étoiles
5 étoiles

Nombre de messages : 498
Date d'inscription : 25/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Samhain ou Halloween 31 octobre

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 :: DRUIDISME :: Divers

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum