Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» 1er OCTOBRE
Sam 1 Oct - 19:54 par Isa_vhada

» Psychologie ésotérique site *****
Ven 29 Mar - 14:51 par Isa_vhada

» Glossire théosophique
Lun 11 Mar - 3:05 par Isa_vhada

» LIVRES à télécharger ATMA PORTE DVINE
Dim 17 Fév - 17:33 par Isa_vhada

» L'APPEL
Ven 11 Jan - 1:23 par Isa_vhada

» MANDALA
Ven 11 Jan - 0:27 par Isa_vhada

» Bibiothèque Esotérique, Théosophique
Jeu 10 Jan - 3:38 par Isa_vhada

» THEOSOPHIE LIVRES
Jeu 10 Jan - 3:32 par Isa_vhada

» Oeuvres H.P.BLAVATSKY, A.A.BAILEY, E.ROERICH PDF
Jeu 10 Jan - 3:23 par Isa_vhada

Partenaires
Forum gratuit



Tchat Blablaland


Juillet 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      

Calendrier Calendrier


MANDALA

 :: SYMBOLISME :: Divers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

MANDALA

Message  Isa_vhada le Ven 11 Jan - 0:27

♥ MANDALA ♥



Le terme mandala, au départ, n’est pas spécifique au bouddhisme et désigne, en sanskrit, un cercle ou un foyer, un centre de rayonnement, qui peut être un astre, un feu ou un personnage important, maître spirituel ou monarque, ou encore une communauté qui bénéficie de cette influence...

Le bouddhisme tantrique lui donnera une signification plus précise et l’emploiera pour désigner un environnement de formes apparaissant en fonction d’un certain point de vue.

Ce point de vue peut être ordinaire et le mandala représentera alors l’univers tel qu’il est perçu par chacun des êtres du samsâra (l’ego se considérant comme le "centre de l’univers", c’est bien connu !) ; ou bien le point de vue est "purifié" et le centre n’est autre que celui de la sagesse transcendante ; le déploiement des formes, pures et lumineuses, est alors celui du Dharmadhatu - l’espace de la réalité ultime, telle que les perçoivent les Bouddhas...

Dans leur traduction du terme sanskrit, les Tibétains ont choisi deux termes qui rendent bien compte de cette nouvelle acception :
kyil-khor - kyil, le centre, l’essence, le contenu intérieur et khor, le cercle, l’enclos ; le mandala est alors considéré comme ce qui enchâsse ou protège l’essence ou l’essentiel - généralement une divinité, représentant un aspect de la sagesse des Bouddhas, dont le mandala est le "domaine", au centre duquel s’élève son palais.

Une autre étymologie possible unit manda, l’écume qui se forme à la surface de l’eau, symbolisant les phénomènes illusoires et éphémères du monde sensible, et la, l’extraction - le mandala est alors ce qui extrait de l’essence des manifestations phénoménales.

Le mandala est surtout connu en Occident pour ses représentations graphiques, le plus souvent peintes et en deux dimensions, dont les plus anciens exemples, datant du VIIIe siècle, ont été retrouvés dans les sanctuaires rupestres de Dunhuang, en Chine.

On peut les retrouver sous forme de fresques, de bannières (thangka) ou encore, plus éphémères, réalisés en sable coloré.

Mais ces représentations en deux dimensions font oublier que le mandala, normalement, doit être considéré en trois dimensions - sa représentation plane n’étant qu’un support de visualisation, un plan, au sens strict ! Buddha Channel



Namasté ♥
avatar
Isa_vhada
5 étoiles
5 étoiles

Nombre de messages : 488
Date d'inscription : 25/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 :: SYMBOLISME :: Divers

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum