Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Le Temple
Mar 27 Mar - 15:37 par Isa_vhada

» DHAMMAPADA
Lun 26 Mar - 3:53 par Isa_vhada

» RAMEAUX
Dim 25 Mar - 23:39 par Isa_vhada

» ECLAT
Mer 21 Mar - 20:27 par Isa_vhada

» AMMA
Mer 21 Mar - 20:18 par Isa_vhada

» OSTARA
Mer 21 Mar - 19:09 par Isa_vhada

» OSTARA
Mer 21 Mar - 19:08 par Isa_vhada

» SAGESSE ETERNELLE
Mer 21 Mar - 18:23 par Isa_vhada

»  APRES L'HIVER BON PRINTEMPS
Mer 21 Mar - 18:13 par Isa_vhada

Partenaires
Forum gratuit



Tchat Blablaland


Décembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      

Calendrier Calendrier


MA ANANDA MAYÎ

Aller en bas

MA ANANDA MAYÎ

Message  Isa_vhada le Sam 1 Nov - 16:51




MA ANANDA MAYÎ





Mâ Ânanda Mayî n'a pas reçu à notre connaissance d'initiation d'un guru, et en cela elle n'a pas suivi la coutume

habituelle. Sa connaissance élevée n'est pas non plus le produit de l'étude des Ecritures sacrées.

Nombreux sont ceux qui considèrent qu'elle est une descente du Divin pour le bien des êtres de notre époque ( yuga).

Encore petite fille, elle manifesta en son corps une variété de phénomènes étranges,

mais son entourage ne les remarqua guère.

Déjà, dans les jeux de l'enfance, elle semblait si détachée et non concernée

que beaucoup de gens se mirent à considérer qu'elle était atteinte de déficience mentale.

Même ses parents avaient des doutes sur son avenir; il arrivait parfois qu'elle ne sache pas où elle se trouvait,

ou qu'elle ne puisse pas se souvenir de ce qu'elle avait dit ou fait quelques minutes auparavant.






On raconte que, durant son enfance, en se promenant elle parlait aux arbres, aux plantes et aux êtres invisibles.

Elle communiquait aussi avec eux par des gestes.

Parfois, elle tombait dans un état d'absorption et elle se retirait de toute conversation.

Entre dix-sept et vingt-cinq ans, elle commença à manifester toutes sortes de phénomènes extraordinaires.

A certains moments, elle devenait muette et immobile après le chant des noms divins.

Pendant le kîrtan, son corps se raidissait et se figeait.


Après avoir entendu un discours religieux ou visité un temple, son comportement ne semblait plus normal.

A l'âge de vingt-deux ans, elle alla avec Bholanâth à Bajitpur et y demeura pendant cinq ou six ans.

A la fin de cette période, elle se mit a émettre spontanément des mantras.



Ses membres se mettaient automatiquement dans des postures de yoga.

Pendant que le Divin se manifestait dans son corps de cette façon à Bajitptur,

elle cessa de parler pendant environ un an et trois mois.

et quand elle vint à Dacca elle poursuivit son silence pendant un an et neuf mois, arrivant ainsi à un total de trois ans.

A la fin de cette période. on pouvait percevoir en elle une paix immaculée (nirmala) et un sentiment d'immensité.

Il était clair que les mouvements extérieurs comme intérieurs ne l'affectaient plus, et qu'elle était stable dans le Soi.

Pendant tous ces événements hors de l'ordinaire, Pitâjî exprimait souvent une grande anxiété quant à leur évolution.

Pourtant, en dépit des critiques et des commentaires. il n`empêcha jamais Mâ de suivre son chemin.

On recourut à l'aide de sâdhu et d'exorcistes , craignant qu'elle ne fût possédée par quelqu'esprit malfaisant.

Cela ne servit à rien; qui plus est. quand ces personnes tentaient de la traiter,


elles étaient obligées de battre en retraite, stupéfaites et apeurées.







Ce n'est qu'en implorant sa miséricorde qu'elles pouvaient retrouver leur équilibre.

Divers dieux et déesses se manifestèrent par l'intermédiare de son corps pendant cinq mois et demi.

Elle les voyait en vision et leur rendait un culte, après quoi ils ou elles s`évanouissaient complètement.

Quand elle avait fini le culte d`une des divinités une autre prenait la place.

Pendant le rituel elle ressentait souvent qu'elle était à la fois l'adoratrice, l'adoré et l'acte d'adoration,

qu'elle était également les mantra. les offrandes et chaque objet nécessaire au culte.

En fait, durant ces rituels, il n'y avait pas d'objets matériels en cause:

il n'y avait pas non plus de désir de sa part d'accomplir une cérémonie.







Dès qu'elle s'asseyait dans un endroit solitaire, toutes les activités physiques et mentales nécessaires

au culte se manifestaient mystérieusement d'elles-mêmes.

On eut plus tard, venant de la part de spécialistes des rituels et des Ecritures,

Ia confirmation que sa manière d' accomplir les differents cultes des divinités

était en accord avec les règles données dans Ies textes.

Quant on lui demandait comment il lui était possible d'accomplir si parfaitement ces rituels,

elle répondait: " Ne me demandez rien aujourd'hui, vous le saurez quand le moment sera venu".



avatar
Isa_vhada
5 étoiles
5 étoiles

Nombre de messages : 498
Date d'inscription : 25/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum