Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» 1er OCTOBRE
Sam 1 Oct - 19:54 par Isa_vhada

» Psychologie ésotérique site *****
Ven 29 Mar - 14:51 par Isa_vhada

» Glossire théosophique
Lun 11 Mar - 3:05 par Isa_vhada

» LIVRES à télécharger ATMA PORTE DVINE
Dim 17 Fév - 17:33 par Isa_vhada

» L'APPEL
Ven 11 Jan - 1:23 par Isa_vhada

» MANDALA
Ven 11 Jan - 0:27 par Isa_vhada

» Bibiothèque Esotérique, Théosophique
Jeu 10 Jan - 3:38 par Isa_vhada

» THEOSOPHIE LIVRES
Jeu 10 Jan - 3:32 par Isa_vhada

» Oeuvres H.P.BLAVATSKY, A.A.BAILEY, E.ROERICH PDF
Jeu 10 Jan - 3:23 par Isa_vhada

Partenaires
Forum gratuit



Tchat Blablaland


Décembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Calendrier Calendrier


GLOSSAIRE HINDOUISTE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

GLOSSAIRE HINDOUISTE

Message  Admin le Mer 5 Nov - 11:29

:auum:

Retour
Accueil


A - B
A
Abhava (sk) : la non-existence, s'oppose à bhava

Abhijna (sk) (pâli : Abhinnâ), connaissance intuitive, efficace et surnaturelle, faculté surnaturelle. Il y a six Ahhijnas que le Bouddha acquit quand il atteignit à l'intelligence parfaite :

1°) l'œil céleste, ou connaissance intuitive de la nature de chaque objet existant dans chaque univers; 2°) l'oreille céleste, ou capacité de saisir tout son produit dans chaque univers;
3°) le pouvoir de prendre toute espèce de figure ou de forme;
4°) la connaissance de toutes les formes des précédentes existences de soi-même et des autres;
5°) la connaissance intuitive de la pensée de tous les êtres;
6°) la connaisance de la fin du courant de la vie.

Abhisamaya (sk) :, compréhension plénière, vision intuitive

Abhisambodhi (sk) : éveil, illumination parfaite, voir Eveil.

Acintiya (sk) (pâli : acinteyyo) : inconcevable, incompréhensible

Acitta (sk) : inconscient,

Açrama(sk) : le stade de l'existence bràhmanique voir : brahma-carin, grhastha, vana-prastha et samnyasin.

Adibautika (sk) : adjectif signifiant : relatif aux choses physiques - provenant des objets de ce monde.

Adhidaiva (sk) : adjectif signifiant : envoyé par les dieux, dont la cause est supra sensible

Adhisthana (sk) : soutien accordé par le Buddha, grâce,

Adhyâtma(sk) : ( pâli : ajjhata ) intime, intériorite,

Advaya (sk) : non-duel, sans-second,

Adhyasa (sk) : surimposition, le transfert inadéquat à un objet de qualités ou d'attributs, qui appartiennent en propre à un autre objet.

Adhyâtmika(sk) : adjectif signifiant : procédant du mental , de l'intérieur. .

Adhyaya (sk) : le chapitre, la division.

Advaita (sk) : qui est sans second.

Advaita-vedanta (sk) :. système philosophique non-dualiste du vedanta.(Retour à "Tantra")

Agami-karman (sk) : le karmanqui est encore imperceptible et qui ne fera sentir ses effets que dans des existences ultérieures..

Ahambrahmâsmi (sk) : " Je suis Brahman " , mantra par lequel est affirmée l'identité du jiva et de Brahman.

Aham-kara,ou aham-krti(sk) : le sens de l'ego, le sentiment du moi, l'ipséité.

Aïkido (Jap) : l'un des arts martiaux japonais : Aïka : harmonie avec le système cosmique; do : voie.

Alaya (sk) : " Réservoir de la conscience " L'inconscient qui contient et reçoit toutes les potentialités, et alimente la conscience.

Ajahati (sk) : non-né, non-exprimé. .

Ajahati-laksana (sk) : genre de signification implicite; pour les cas où la phrase contient un terme non-exprimé qu'il est nécessaire de sousentendre pour que le sens en soit correctement compris (voir jahati-laksana et bhaga-laksana).

Ajna-çakra (sk) : le centre subtil qui se situe dans région du front, entre les deux sourcils.

Akaça (sk) : l'espace, l'ether; le milieu spirituel dans lequel la manifestation se déploie.(retour à "Centre")

Aksara (sk) : syllabe,

Akrta (sk) ( pâli : akata ) non-fait, non-élaboré

alpa (sk) : petit, insignifiant et, par consequent limité, fini, conditionné; s'oppose à bhuman

Amala (sk) : pure conscience. Conscience de satori. L'inconscient le plus profond, source de la conscience spirituelle et religieuse.

Amrta (sk) (palî : amata) non-mort ou immortel

Anâbhoga (sk) : sans tension, spontané,

Anahata-cakra (sk) : centre suhtil qui se situe dans la région du coeur.

Ananda (sk) : la Félicité suprême. C'est également le nom de l'un des principaux disciple du Bouddha Sakyamouni

Anandamaya-kosha (sk) la "gaine" de félicité (voir kosha)

Anasrava (sk) : sans écoulement, pur

Anna (sk) : la nourriture

Annamaya-kosha (sk) : la "gaine" corporelle (celle qui est constituée par la nourriture);

Antah-karana (sk) : l'organe interne; a quatre fonctions différentes répondant, chacune, à une des appellations suivantes : buddhi, aham-kara, manas et citta (voir ce termes).

Anumana (sk) : l'inférence .

Anupalabdhi (sk) : absence de perception, de saisie,

Anutpada ou anutpattidharma, (sk) : non-naissance des choses, non-production, *ksanti, conviction ou certitude à ce sujet,

Antar-yamin (sk) : l'Ordonnateur interne. .

Apana (sk) : le prâna qui a pour fonction de régler l'expiration.

Aparoksa (sk) : visible, direct, présent, immédiat.

Aparoksânubhuti(sk) : la réalisation directe du Soi. .

Apranihitasamadhi (sk) : samadhi sans-prise-en-consideration,

Apratita (sk) : sans. point-d'appui,

Apta (sk) : celui dont la parole fait autorité.

Aranyaka (sk) : de la forêt. Arjuna, personnage de laBhagavad-gîta. .

Asana (sk) : la posture; celle que l'on doit adopter pour méditer : buste droit, tête haute, jambes croisées. Selon les aphorismes de Patañjali : "la posture est ce qui stable et confortable".

Atharva-veda (sk) : Une des quatre divisions des vedas. .

Atman (sk) : le Soi, le principe spirituel universel qui est le substrat des individualités vivantes

Avalokitesvara (sk) (Jap.: Kannon,tib.: Tchenrezig) bodhisattva ayant réalisé Sa propre nature par sa faculté d'écouter. Il symbolise la grande compassion de celui qui fait vœu de sauver tous les êtres vivants apparaissant dans les dix directions (la totalité des macro- et microcosmes).

Avarana-çakti ou avrti-çakti (sk) : : le pouvoir d'obnubilation de Maya

Ahirikam (sk-p) : sans modestie.

Akasha (sk) (pâli : akaso) : espace.

Alayavijnana (sk) : réservoir de conscience.

Amitâbha. (sanskrit et pâli). "Celui qui possède une lumière sans bornes", de amita " infini, immensurable " et de âbhârayon de lumière, splendeur, félicité, de l'illumination . Cette expression appartient au bouddhisme mahâyâna et a été personnifiée en Amitâbha-Bouddha, ou Amita (jap) : L'invocation du nom sauveur d'Amitâbha Bouddha est un dogme de prédilection de la secte du Lotus ou de la Terre pure, si populaire en Chine et au Japon. Le chapitre LX de cet ouvrage renferme une allusion poétique du Paradis de l'Occident. Le bouddhisme du Sud n'a aucune idèe d'un Amitâba personnifié et les voyageurs chinois Fa-hian et Hiouan- thsang n'en font pas mention. La mention la plus ancienne d'Amitâbha se trouve dans l'Amitayus-sûtra, traduit en chinois entre 148 et 170 de notre ère. (E. Eitel, Handbook,)

Anagarika (sk) : anagariya ( p ) : le sans-foyer. C'est un laïque qui a fait voeu de consacrer sa vie à l'étude et la pratique du Buddha Dharma

Anâtmanîya (sk) ( pâli : anatta) : non-moi . La doctrine du "non-moi" est l'une des proposition du Bouddhisme la plus difficile à concevoir.

Anotrapa (sk) (p. : anottapa) : sans crainte du mal.

Anushaya (sk)(p. : anusaya) : propension, proclivité, climat.

Arhant (sk) (p. : arahant) : le dernier échelon de Sagesse.Celui qui y est parvenu est un Arhat

Arya (sk) (p. : ariya) : noble.

Asrava (sk) : (p. : asava) : purulence.

Avidya (sk) (pâli : avijja) : ignorance, sans connaissance.

Ayatana (sk & p) : sphère, lieu, source, origine.

Attention ( p. :sati,sk : smrti ) appamdda : prise de conscience, vigilance, mémoire

Avidité (lobha) : convoitise; une des trois racines des actes moralement mauvais. Alobha: absence de convoitise.

Aum ou Om ( nommé également Pranava) : Le symbole le plus élevé de la connaissance spirituelle Hindoue. Le son primordial (rapprocher du "dans le principe était le Verbe" du prologue de l'Evangile de St Jean).


Avatâra (sk.) : Littéralement "Descente" . Incarnation de la conscience divine sur terre. Un avatâra ne nait pas comme un homme ordinaire pour des raisons karmiques mais par suite d'une décision librement consentie. Du point de vue de l'Hindouisme, le Christ était un avatâra.

Ayasmanta : appellation désignant dans les textes canoniques, par respect et par affection, les disciples de l'époque du Bouddha.

B

Bagha-laksana(sk) : genre de significalion implicite; pour trouver la signification essentielIe de deux termes, il convient de les dépouiller touts deux de leurs caractéristiques contradictoires ou contingentes afin de dégager le substrat qui leur est commun . .

Bardo (tib.) Littéralement : "Etat Intermédiaire" . C'est l'état intermédiaire entre la mort d'un individu et sa renaissance. Un livre très répandu, le Bardo Thödol ( littéralement "Délivrance par l'audition dans l'état intermédiaire") est souvent lu au chevet du défunt pour le guider à travers les différentes étapes du Bardo. Retour à "Vie et Mort"

Bhagavat (sk) : Bhagavâ (p): le Digne. L'une des appellations du Bouddha

Bhagavad-gîta, le Chant du Bienheureux ,poème philosophique et religieux qui fait partie du maha-bhârata.(retour vers "Yoga") (Retour vers "Bouffe") Retour vers BIBLIO

Bhakta (sk) : Dévot, celui qui la voie de la dévotion (bhakyi-yoga) pour s'unir à son Idéal.

Bhakti(sk) : la dévotion. (Retour à Conseils)

Bhiksu (sk) (pali Bhikkhu). "Mendiant" . Terme appliqué dans l'Inde, antérieurement au bouddhisme, à tous les religieux ayant fait voeu de vivre d'aumones. et plus tard spécialement aux moines bouddhistes

Bhava, (sk.) : la manière d'être, le mode d'existence, le devenir .

Bhoktâ, le mangeur, le sujet jouissant, le bénéficiaire de l'expérience.

Bala (Sk. - p.): force.

Bodhi (sk) : l'état de Buddha.

Bodhidharma : (Ve-VIe siècles ap. J.-C. ?--mort aux environs de l'an 530): fondateur du bouddhisme zen ( ch. :Ch'an), il devint le premier patriarche de la lignée ininterrompue qui s'est perpétuée depuis Bouddha jusqu'à nos jours. Moine indien, il se rendit en Chine où il apporta la pratique de zazen. Sa biographie n'est pas très clairement établie. Il était fils du roi de Koshi, un pays du sud de l'Inde. Selon la tradition, il vint en Chine en 520, et pratiqua zazen face au mur de sa grotte durant trois années. Un moine chinois, Eka, vint le voir pour être instruit. Comme Bodhidharma faisait mine d'ignorer totalement son existence, Eka résolut de æ trancher le bras afin de lui prouver sa détermination dans la recherche de la voie. Finalement il devint disciple de Bodhidharrna et reçut de lui le shiho, la transmission. Ce fut donc le deuxième patriarche.

Bodhisattva(*)(sk) : Chacun peut réaliser qu'il possède la nature d'un Bouddha, et consacrer sa vie à aider les autres hommes en participant à la réalité sociale. Rien ne le distingue d'eux, mais son esprit est Bouddha.
(retour à "Coups de gueule") Retour à BIBLIO

Bhuman, plénitude, l'infini; s'opposeà "alpa".

Bonnos (Jap.): dans le Zen :les illusions.

Bindu (sk) : le point, le rond, la tache germinative: c'est le symbole de la condilion séminale

Bodhi (Sk. - p.): Eveil.

Brahma : un des trois dieux de la Trimurti : la Trinité hindoue, l'aspect créateur du divin.

Brahma(s) : dieux demeurant dans les cieux des Brahma(s). L'adjectif brahma est employé le plus souvent dans les textes canoniques pour donner les sens de: suprême, sublime et pur.


Brahma-carin (Prononcer Brhama-tcharin) (sk) : l'étudiant en science sacrée; celui qui se trouve au premier stade (voir açrama) de la vie brahmanique

Brahma-jñana (sk) : la connaissance de Brahman (ou para-vidya )

Brahma-loka (sk) : le séjour céleste.

Brahman l'Existence suprême, absolue, inconditionnée; la Totalité; même signification qu'atman.. Ne pas confondre avec le Brahma de la trinité hindoue

Brahmana (sk) : l'homme qui consacre sa vie à la recherche de Brahman; celui qui appartient de naissance à la caste des brahmanes. Ce mot désigne égalernent une des portions des vedas.

Brahmane (fem. brahmine) (sk) : membre de la caste brahmane- Prêtre brahmanique originaire de cette caste ; Brahmane gahapati .:brahmane qui mène une vie familiale en tant que chef de famille.

Brahmanisme ou brahmanisme védique: religion prédominante à l'époque du Bouddha; religion fondée sur les textes sacrés des brahmanes, notamment sur les Veda, les Brâhmanas, etc. Il est inexact d'utiliser le terme "hindouisme" pour parler de la religion qui existait à l'époque du Bouddha, bien que l'hindouisme médiéval soit fondé, d'une certaine façon, sur la religion du brahmanisme vedique.

Brahma-sûtra, codification attribuée à Vyasa des principaux passages des Vedas

Brhadaranyakopanishad: une des plus importantes Upanishad

Buddlhi (sk) : l'intellect supérieur, la faculté d'assentiment, une des quatre fonctions de l'organe interne (antah-karana); a souvent,le sens de mental: organe interne.

Buddha : (sk) : la racine sanscrite Boudh signifie l'éveil et Bouddha: l'éveillé. Ce mot désigne le Bouddha historique, Çakyamuni, qui vécut il y a 2500 ans, et aussi tous ceux qui ont atteint la plus haute vérité, la vraie liberté. Les maitres peuvent être appelés Bouddha. Nous avons tous, au fond de nous, la nature de Bouddha, l'essence originelle de la vie humaine.

Bouddhisme : terme occidental pour désigner la doctrine du Buddha. En Orient on parle de Buddha Dharma





Retour vers Glossaire Accueil
avatar
Admin
5 étoiles
5 étoiles

Nombre de messages : 355
Date d'inscription : 22/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://theosophieesoterisme.1fr1.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: GLOSSAIRE HINDOUISTE

Message  Admin le Mer 5 Nov - 11:32

avatar
Admin
5 étoiles
5 étoiles

Nombre de messages : 355
Date d'inscription : 22/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://theosophieesoterisme.1fr1.net

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum